From [UE ENSAM] Robotique

Robots: 2001

Le robot de l'équipe de Châlons

1 - L’Année Robotique 2001

1.1 - Nos activités publiques

Cette année, l’équipe a choisi de s’ouvrir vers l’extérieur.

Tout d’abord, nous avons eu le plaisir, lors de la journée Science en Fête, d’exposer notre robot de l’année 2000 au sein même de l’école.

Egalement, lors de la compétition à la Ferté Bernard, notre robot était visible sur le stand, devant lequel passait de nombreux concurrents, et touristes locaux dans le cadre du Festival Arts et Technologie ARTEC. Le robot a de plus été filmé et projeté sur grand écran lors d’un match officiel. Nous avons même eu la chance de découvrir que notre stand a été filmé et a été diffusé pendant un bref instant lors du reportage consacré à la coupe le 24 juin 2001 sur la chaîne M6 à 20h10.

L’ouverture de l’équipe s’est également faite en direction de l’équipe pédagogique de l’école. En effet, la réalisation du robot a été intégrée dans un projet scolaire, suscitant ainsi un grand intérêt auprès des élèves-ingénieurs qui ont mené à bout ce projet et des professeurs encadrant.

1.2 - Nos réalisations techniques

Cette année, le premier objectif était de faire de notre robot une réalisation pensée, dépourvue de toute forme de bricolage. Ainsi, un très grand nombre de pièces fabriquées ont été conçues en CAO puis réalisées sur machines outils à commande numérique. Il s’agissait là d’une stratégie essentielle pour garantir la fiabilité de nos constructions.

L’essentiel du travail se résume dans les points suivants :


2 - La compétitions 2001

Après un an de préparation intensive, les 9 membres de l’équipe sont prêts pour se rendre à la Ferté Bernard, pour la Coupe de France de Robotique édition 2001 qui s’est déroulée du 23 au 27 mai 2001.

Mercredi 23 Mai 2001

Nous arrivons à la Ferté Bernard vers 15 heures, et nous sommes aussitôt installés sur un stand que nous partageons avec une autre équipe (Mechanical Head). Les séances d’homologations commencent dès 16 heures, mais nous ne sommes pas encore prêts car nous voulons faire homologuer le robot ainsi que les petits robots en une seule fois. Nous procédons alors aux derniers réglages du programme informatique et des systèmes mécaniques sur les terrains officiels durant la soirée.

Jeudi 24 Mai 2001

Les homologations reprennent à 9 heures, et ce jusqu’à midi. Malheureusement ce jour là, il fait très chaud, et lors d’une opération de démontage du robot en plein air, une partie de la carte électronique d’interface a pris un « coup de chaud » et est tombée en panne. Cette carte n’a malheureusement jamais pu être réparée entièrement par manque de temps. Nous décidons alors d’aller homologuer notre robot en l’état. Le robot principal ainsi que les petits robots indépendants (PMI) sont homologués aux dimensions, et c’est une PMI qui nous permet de poser un drapeau, validant donc notre homologation. L’équipe présente avec nous sur le stand n’ayant pas été homologuée, nous pouvons récupérer le stand entier nous laissant plus de place.

Durant l’après-midi, nous disputons notre premier match de qualification contre l’ECE (Ecole Centrale d’Electronique). Nos PMI mobiles n’étant pas opérationnelles au moment du match, seul le robot principal prendra le départ. Or un problème électrique d’alimentation des moteurs paralyse notre robot. L’équipe adverse semble elle aussi en difficulté car elle ne pose aucun drapeau. Le match se termine donc par un double forfait.

Vendredi 25 Mai 2001

Nous disputons ce jour-là 3 matchs.

Le premier nous oppose à Astrolabe de La Rochelle. Notre robot et une PMI mobile prennent bien le départ. Or une différence de niveau entre les planches du terrain de jeu entraîne un frottement du robot qui ne peut atteindre sa destination correctement. La PMI est également perdue. Le robot adverse rencontrant lui aussi de grosses difficultés de déplacement ne pose pas de drapeau non plus. Nous finissons à nouveau par une double défaite.

Lors du second match de la journée, nous rencontrons l’équipe de l’ISEP. Leur robot ne démarre pas par suite de problèmes électronique. En revanche, nous posons enfin notre premier drapeau, nous assurant ainsi une victoire.

Le troisième match de la journée nous met face à l’école IMERIR. Nos robots partent correctement, mais se perdent en route à cause de la carte électronique défectueuse nous privant d’asservissement. Les drapeaux sont posés hors des planètes, nous ne marquons alors aucun point. L’adversaire ne rencontrant aucune difficulté majeure, il remporte donc le match.

Samedi 26 Mai 2001

Nous disputons ce jour-là 3 matchs.

Le matin, nous disputons notre cinquième et dernier match de qualification face à l’Ecole Louis de Broglie. A nouveau, nos robots frottent au sol et se perdent sur le terrain. L’adversaire emporte donc le match.

L’après-midi, les matchs de la phase finale ont lieu sans nous, à partir des 8èmes de finales jusqu’à la finale. Et c’est finalement l’équipe de l’IUT de Ville d’Avray qui remporte la Coupe de France de Robotique.

Ces 5 matchs de qualification nous amènent donc au 120ème rang sur 170 équipes au classement général.

C’est mieux que l’année dernière (nous n’avions pas été homologués), mais ce n’est pas aussi bien que nous l’espérions. Nous saurons tirer les leçons de notre échec pour l’année prochaine. En effet, une nouvelle carte électronique a dors et déjà été fabriquée, non pas par nos soins, mais en usine cette fois-ci, lui assurant une excellente fiabilité pour les futures utilisations.

3 - Les remerciements

L’ensemble de l’équipe Robotique E=M6 2001 tient à remercier chaleureusement tous les partenaires qui nous ont fait confiance pour ce projet.

Nous sommes tous conscients du rôle indispensable que jouent nos sponsors et nous espérons les retrouver à nos côtés lors des prochaines Coupe de France de Robotique

API Portescap

ENSAM

Promotion Châlons 61

SAFT

4 - L'équipe

Responsable du Projet :

    Christophe DRIGET 

Mécanique :

    Christophe REYFTMANN 
    Benoît JEANNEAU 
    Franck NOIRAUX 
    Benoît JEANNEAU 
    Franck NOIRAUX 
    Nicolas GUIGNARD 
    Sébastien ROBIDEL 
    Joseph VITTI

Terrain :

    Nicolas GUIGNARD 
    Sébastien ROBIDEL

Electronique :

    Christophe DRIGET 
    Yves-André DURET

Informatique :

    Thomas GODART 
    Christophe DRIGET 
    Yves-André DURET

5 - Les photos 2001




agrandir l'image
agrandir l'image
agrandir l'image
agrandir l'image
agrandir l'image
agrandir l'image
agrandir l'image
agrandir l'image
Récupéré sur http://robotique.ueensam.org/Robots/2001
Page mise à jour le 05 février 2009 à 18h46